AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DOSSIER SPECIAL CONSACRE A L'ATTAQUE DU PRESIDENT

Aller en bas 
AuteurMessage
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: DOSSIER SPECIAL CONSACRE A L'ATTAQUE DU PRESIDENT   Mar 20 Mar - 1:45



Le cortège du président de la République, de retour de campagne électorale est tombé dans une embuscade hier jeudi 15 mars 2007 à la hauteur de Ouèssè dans le département des Collines. La vie du Dr Yayi Boni n’est pas en danger mais plusieurs personnes de son entourage ont été blessées. ...
16/03/07 - Une semaine après le démarrage de la campagne électorale pour la conquête du Palais des Gouverneurs, l’effervescence dans les différentes régions du pays enregistre déjà quelques dérapages critiques. Aux échos des accrochages entre les candidats et des lapidations manquées de sympathisants, il faut désormais ajouter l’attaque audacieuse perpétrée par des individus non encore identifiés sur le cortège du président de la République. En effet hier jeudi 15 mars 2007 au soir, au cours de sa croisade électorale dans le septentrion pour soutenir les candidats de la liste Fcbe, le président de la République a manqué d’être tué lorsque son cortège a essuyé plusieurs coups de feu à hauteur de la ville de Ouèssè, dans le département des Collines. Plusieurs gardes protégeant le cortège du chef de l’Etat et quelques personnes ont été blessés, quelques uns grièvement, mais des sources bien informées affirment que le président de la République Yayi Boni a échappé sain et sauf à l’attaque. Les circonstances de cet accrochage restent encore floues. Cependant, les mêmes sources expliquent que c’est alors qu’il revenait de la ville de Djougou pour Cotonou, hier vers 20h30, que le chef de l’Etat Yayi Boni et ses partisans ont été attaqués par des individus embusqués aux abords de la route Inter-Etats Bénin-Niger. Plusieurs tirs nourris ont fusés de la brousse, auxquels les gardes présidentiels ont répondus aussitôt. Mais sans doute à cause de l’effet de surprise de l’embuscade, c’est dans le camp du cortège présidentiel qu’on a enregistré des blessés. Les assaillants attendaient manifestement le passage de la suite présidentielle et l’attaque visait particulièrement le véhicule personnel du chef de l’Etat. Car, nos sources rapportent que le véhicule qui a essuyé le plus de tirs se trouvait à la place où auraient dû se trouver dans le cortège, la voiture 4x4 du président de la République. Mais confie-t-on, au dernier moment, le véhicule du Dr Yayi Boni a connu une modification de place, ce qui a sans doute sauvé la vie du chef de l’Etat. Rapidement après l’attaque, le Dr Yayi Boni a dû replier sur la ville de Parakou, tandis que les assaillants ont eux, pris par les champs pour s’enfuir. L’attaque en effet a eu lieu à un embranchement qui permettait de vite gagner la sortie du pays vers le Nigeria. Une enquête a été ouverte mais elle vient s’ajouter à plusieurs autres en cours et dans lesquelles la vie du chef de l’Etat était menacée. On se rappelle entre autres, l’attaque armée d’un fourgon aux abords de la Présidence de la République en décembre 2006, l’incident aux abords du domicile du chef de l’Etat au cours duquel sa garde a dû tirer sur une expatriée française. Si ce sont encore là des incidents isolés, il faut craindre que ça devienne un peu trop. Le journal Le Matinal avait attiré l’attention il y a quelques mois sur le fait que la vie du Dr Yayi Boni n’est pas bien protégée dans notre pays. Si les écrits du journal sonnaient plutôt comme une prophétie de mauvais aloi, les faits aujourd’hui donnent à réfléchir. Charles Maurras pensait qu’ « il n’y a point de majesté qui tienne devant les certitudes de la raison. »


Dernière édition par le Mar 20 Mar - 19:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: DOSSIER SPECIAL CONSACRE A L'ATTAQUE DU PRESIDENT   Mar 20 Mar - 1:47

Attaque du cortége du chef de l’Etat : L’hypothèse d’un assassinat écartée

19/03/07 Quatre jours après la pseudo attaque du convoi du chef de l’Etat, le voile commence par se lever sur les réels événements qui ont eu lieu à Ouessè, dans le département des Collines. Il ne s’agissait pas d’une tentative d’assassinat orchestré contre le chef de l’Etat comme ont voulu le faire croire des conseillers du Chef de l’Etat, Yayi Boni, mais d’un braquage manqué. ...
Plusieurs recoupements d’informations ont permis de se rendre à l’évidence : les coups de fusils tirés lors du passage du cortège du chef de l’Etat dans la nuit du jeudi 15 mars au vendredi 16 mars 2007, n’étaient pas destinés à assassiner le président de la République. Le barrage dressé sur la voie Ouèssè/Ikèmon était destiné à dépouiller les usagers de cette voie. L’émission « Ma part de vérité » du dimanche 18 mars 2007 sur la télévision privée Golf Tv, au cours de laquelle le conseiller du Chef de l’Etat, Bénoît Dègla et Jean Baptiste Elias étaient invités, est venue confirmer ces informations. Au cours de l’émission qui devrait parler de la lutte contre la corruption en effet, l’attaque du convoi du chef de l’Etat n’a pas été occultée et a aussitôt constitué le sujet d’entrée du débat. Pour les deux invités, la lutte contre la corruption, bien que souhaitée par la majorité des Béninois, n’est pas voulue de tous et certains sont prêts à tous pour émousser l’ardeur qu’affiche le chef de l’Etat depuis sa prise de fonction. Mais même si c’était le cas, il ne faut pas voir dans l’attaque du convoi du chef de l’Etat une tentative d’assassinat contre le chef de l’Etat, a souligné Benoît Dègla, originaire de la localité de Ouèssè où le cortège du Dr Yayi Boni a essuyé des coups de feu le jeudi dernier. Se livrant à un rappel des faits tels qu’ils se sont déroulés, Benoît Dègla a déclaré qu’il serait trop tôt pour admettre la thèse d’un coup d’Etat et que les enquêtes sont en cours pour que les responsabilités soient situées et les coupables punis. A l’en croire et contrairement à ce que le conseiller Edgar Guidibi avait annoncé quelques temps après les faits, aucun véhicule n’a été touché dans la fusillade, et tous les membres de la délégation sont sortis indemnes ; c’est-à-dire sans la moindre trace de balles. En effet, a-t-il dit, le chef de la brigade de Ouèssè et son chauffeur étaient allés en éclaireur avant le passage du chef de l’Etat. C’est ainsi qu’ils sont tombés sur ce qui était visiblement un barrage de braqueurs. Le chef brigade est sorti de son véhicule pour intimer l’ordre aux individus non identifiés de dégager le passage. Ne voulant pas obtempérer, celui-ci a tenté de prendre son pistolet automatique pour tirer. C’est en ce moment que le cortège présidentiel s’est annoncé avec ses sirènes. Dans leur fuite, les bandits ont alors ouvert le feu. C’est donc en faisant marche arrière que le véhicule de la gendarmerie a percuté la 307 de la garde présidentielle qui venait en toute vitesse. « Les échanges de coups de feu entre les bandits et la garde présidentielle n’a donc pas causé de blessés dans le camp présidentiel et le cortège a continué son chemin », a confié Benoît Dègla. Le président de l’Olc a quant à lui émis deux hypothèses. La première selon laquelle les bandits n’auraient pas su que c’est au cortège du chef de l’Etat qu’ils auraient affaire en dressant cette barricade du moment où des braquages avaient été perpétrés dans la même zone quelques jours auparavant. La seconde qui est celle du coup d’Etat, a-t-il dit, ne serait pas souhaitable. Mais restant dans cette hypothèse, Jean Baptiste Elias a souhaité que la sécurité des acteurs de la lutte contre la corruption soit renforcée ; car selon lui, ces personnes sont victimes de toutes sortes d’attaques, qu’elles soient mystiques ou visibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: DOSSIER SPECIAL CONSACRE A L'ATTAQUE DU PRESIDENT   Mar 20 Mar - 19:38

Attaque du cortège du Chef de l’Etat


Déjà des arrestations


Une demi-douzaine de personnes arrêtées suite aux enquêtes préliminaires sur l’attaque du cortège du Chef de l’Etat. C’est du moins la déclaration faite hier par le Chef d’Etat major général des Forces armées béninoises. La haute autorité a éclairé l’opinion publique sur cette affaire qui défraie actuellement la chronique. Le Général Mathieu Boni a retracé un peu les conditions dans lesquelles cette attaque a eu lieu. La Haute autorité de l’armée béninoise n’a pas fait dans la dentelle pour affirmer que plusieurs éléments font croire que l’embuscade viserait la personne du Président de la République, le docteur Boni Yayi. Les éléments qui l’ont conduit à cette déclaration sont entre autres la récupération d’une cagoule et d’une lampe torche abandonnées par les assaillants dans leur repli, l’identification des impacts de balles sur les arbres. Le Chef d’Etat-major général des Forces armées béninoises a affirmé ensuite que des investigations sont en cours en vue d’appréhender les auteurs de cette attaque.

DECLARATION DE PRESSE DU GENERALCHEF D’ETAT-MAJOR GENERALDES FORCES ARMEES BENINOISES

Le vendredi 16 mars 2007, j’ai fait un communiqué dont voici le contenu :

« Le jeudi 15 mars 2007 aux environs de 21 heures, le cortège présidentiel a essuyé des tirs d’armes légères à 6 km de Kilibo venant de Ouèssè.

Suite à la riposte de la Garde Républicaine, les assaillants se sont retirés et le convoi a pu rejoindre sain et sauf sa base.

Aucun mort, aucun blessé n’est enregistré dans le convoi présidentiel.

Aussitôt alerté, l’Etat-Major Général a entrepris le ratissage de la zone pour retrouver les assaillants.

En tout état de cause, les Forces Armées Béninoises réaffirment leur ferme engagement à s’acquitter en tout temps et en tous lieux de leurs missions républicaines, en garantissant au peuple béninois et à toutes ses institutions leur liberté d’action ». Fin de citation.

Aujourd’hui, lundi 19 mars 2007, je viens réaffirmer que le cortège présidentiel a été effectivement victime d’une embuscade dans la nuit du jeudi 15 mars 2007 à cet endroit.

En effet, le samedi 17 mars 2007, j’ai personnellement conduit une mission sur les lieux des tirs où sont encore présents des indices de fusillade.

Les différentes actions entreprises sur mes ordres depuis lors ont permis :

de retrouver les billes ayant servi à monter l’embuscade ;

de récupérer une cagoule et une lampe torche abandonnées par les assaillants dans leur repli ;

d’identifier les impacts de balles sur les arbres ;

d’interpeller une demi-douzaine de suspects en voie d’être mis à la disposition du Procureur de la République.

Les intentions réelles des auteurs de ce malheureux événement vous seront précisées à l’issue de l’enquête en cours. Quant à savoir si cette embuscade visait la personne du Président de la République, plusieurs éléments pourraient militer en faveur de cette hypothèse.

Je puis vous dire que les investigations sont encore en cours. Aucune autre hypothèse ne peut donc être écartée.

En tout état de cause, je tiens avant tout à réaffirmer le caractère républicain des FAB et à exhorter le peuple béninois à la sérénité et au calme.

Je tiens à adresser mes remerciements aux vaillantes populations de la commune de Ouèssè et environnantes qui, spontanément et dans un élan patriotique participent à nos côtés à la recherche active de ces vils individus.

Je vous remercie.


Léandre ADOMOU, 20 mars 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DOSSIER SPECIAL CONSACRE A L'ATTAQUE DU PRESIDENT   

Revenir en haut Aller en bas
 
DOSSIER SPECIAL CONSACRE A L'ATTAQUE DU PRESIDENT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Attaque Des Titans Épisode Spécial 03 [VOSTFR]
» L'Attaque Des Titans - Épisode Spécial 01 [VOSTFR]
» L'Attaque Des Titans Épisode Spécial 02 [VOSTFR]
» vends vespa 50 special
» Problème carburation Vespa 50 special suis au bord du goufre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM BENINOIS :: NEWS AU BENIN-
Sauter vers: