AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allemagne 2006 : tous les groupes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Sam 17 Juin - 10:35

Administrateur a écrit:
Moi..j suis decu par les elephants....je sais que c'etait leur premiere participation mais j'avais de l'espoir..et ces arbitres aussi......poufff

oui tu as raison l'espoir était jusqu'au bout mais il y a aussi l'arbritage qui n'est pas bien bref le fait est deja accomplie.

L'Italie, la République tchèque et le Portugal peuvent décrocher dès ce samedi leur qualification pour les 8e de finale du Mondial de football, au soir d'une journée qui propose trois rencontres a priori déséquilibrées.
Vendredi, l'Argentine, qui a fait tourner la tête de la Serbie-Monténégro, humiliée 6 à 0, et les Pays-Bas, plus laborieux face à la Côte d'Ivoire mais vainqueurs quand même (2-1), se sont qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial-2006 de football (groupe C).
Dans le groupe D, l'Angola a réalisé un exploit en résistant jusqu'au bout au Mexique (0-0).
Dans le groupe E, les Italiens et les Tchèques, qui comptent une victoire chacun, affrontent samedi respectivement les Etats-Unis, à 21h00 (19h00 GMT) à Kaiserslautern, et le Ghana, à 18h00 (16h00 GMT) à Cologne.
Les Italiens, perturbés en début de Mondial par les rumeurs de scandale qui empoisonnent leur championnat, se sont reconcentrés sur le football après leur victoire contre le Ghana 2 à 0 lundi. Un mauvais résultat contre les Américains serait une énorme désillusion pour la Squadra Azzurra.
es Tchèques, souvent placés mais jamais gagnants dans les grands tournois, devraient quant à eux pouvoir se débarrasser des Ghanéens pour franchir le premier tour.
L'autre match, pour le compte du groupe D, oppose le Portugal à l'Iran à 15h00 (13h00 GMT) à Francfort. Après le match nul arraché par l'Angola face au Mexique vendredi soir, les Portugais s'assureront de leur qualification s'ils battent les modestes iraniens.


Equipes déjà qualifiées pour les huitièmes de finale ou, au contraire, déjà éliminées après deux matches à l'issue de la journée de vendredi:

GROUPE A
Qualifiés: Allemagne, Equateur
Eliminés: Pologne, Costa Rica
GROUPE B
Qualifié: Angleterre
Eliminé: Paraguay
GROUPE C
Qualifiés: Argentine, Pays-Bas
Eliminés: Côte d'Ivoire, Serbie-Monténégro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Lun 19 Juin - 11:22

Mondial-2006: France-Corée du Sud, un nul aux airs de défaite

L'équipe de France de football, qui pensait s'être mise à l'abri par Henry, a voulu gérer son avance forte de ce qu'elle a cru être sa "solidité" et craqué en fin de match, perdant Zidane et concédant un nul aux airs de défaite (1-1) face à la Corée du Sud, dimanche à Leipzig.
La qualification pour les 8e de finale, incertaine, se jouera vendredi à Cologne contre le Togo et passera très probablement par une victoire. Comme il y a quatre ans face au Danemark, voilà la France au pied du mur. Comme si le but de Park (81e) avait rouvert les plaies béantes de 2002 et 2004
La scène en dit long sur le ressort qui s'est peut-être cassé à Leipzig: Zinédine Zidane, qui sera suspendu face au Togo après avoir reçu un deuxième avertissement en deux matches, comme Abidal, sort à la 91e minute en jetant un regard froid, de ses yeux perçants, au sélectionneur Raymond Domenech et balance son bracelet anti-sueur tricolore par terre.
Si les Bleus ne se qualifient pas pour les 8e de finale, vendredi à Cologne, Zidane aura vécu la fin de carrière la plus étrange et la plus triste qui soit. Une sortie incompréhensible.
Il fallait voir les Bleus sortir du terrain au coup de sifflet final pour comprendre l'étendue des dégâts. Immenses. Le sélectionneur planté sur la pelouse regardait les joueurs sortir. Pas un ne le regardait.
Après le but de Thierry Henry en début de match, les Bleus ont voulu gérer. Trop peut-être.
Forte de son expérience (64 sélections de moyenne pour le onze de départ), l'équipe la plus vieille de l'histoire centenaire des Bleus (30,8 ans en moyenne) n'a pas su remporter ce "match de coupe" (dixit Domenech samedi). Elle a juste mis fin à une inquiétante stérilité en Coupe du monde. Ces infamantes 360 minutes de stérilité en Coupe du monde se sont interrompues mais c'est tout.
En première période, elle avait pourtant montré des signes de progrès tangibles par rapport à son match contre la Suisse (0-0) mardi.
Peut-être parce qu'ils ont voulu produire beaucoup de ce qui avait manqué face aux Suisses: une équipe qui cherche à attaquer (15 tirs dont 4 cadrés), avec des frappes lointaines à foison (Zidane, Malouda, Wiltord) et des soutiens offensifs pour Henry, et une équipe qui y arrive, avec -enfin- un but!
Domenech voulait de l'audace, il ne l'a pas eue.
Disciplinés, les Bleus ont pris la direction des opérations d'emblée face à une Corée recroquevillée. Le bloc bien en place, avec un Vieira renaissant, le ballon dans les pieds, souvent ceux de Zidane ou Malouda, la France a investi le camp asiatique.
Et quand Henry, à la récupération d'un tir contré de Wiltord, a aligné Lee Woon-jae du gauche (9e) pour son 34e but en sélection, la logique était respectée. Le froid réalisme du Gunner soulageait visiblement les Bleus, qui se jetaient tous sur le buteur, à l'exception de Thuram.
Une tête de Vieira sur corner, qui a semblé avoir passé la ligne, aurait dû d'ailleurs amplifier la supériorité des Bleus (31e).
Mais à force de gérer, quand on n'est pas sûr de soi et de sa force, on s'expose. les Coréens, timides, ont grignoté les Bleus lentement, jusqu'à cette fatale 81e minute et cette impuissance de Thuram, trop court devant Park.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Ven 23 Juin - 16:04

les qualifiés du huitième de finale


ALLEMAGNE - SUEDE

ANGLETERRE - EQUATEUR

PORTUGAL - PAYS BAS

MEXIQUE - ARGENTINE

ITALIE - AUSTRALIE

GHANA - BRESIL

ESPAGNE - FRANCE

UKRAINE - SUISSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Dim 25 Juin - 14:14

QUARTS DE FINALE

Vendredi 30 juin
Match N.57: à Berlin (17h00), Allemagne - Argentine
Match N.58: à Hambourg (21h00), Italie - Ukraine

Samedi 1er juillet
Match N.59: à Gelsenkirchen (17h00), Angleterre - Portugal
Match N.60: à Francfort (21h00), Brésil - France

DEMI-FINALES

Mardi 4 juillet
Match N.61: à Dortmund (21h00), Allemagne - Italie
Mercredi 5 juillet
Match N.62: à Munich (21h00), Portugal - France


MATCH 3e PLACE

Samedi 8 juillet
Match N.63: à Stuttgart (21H00)


FINALE

Dimanche 9 juillet
Match N.64: à Berlin (20H00)


Dernière édition par le Jeu 6 Juil - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Jeu 6 Juil - 16:07

Mondial: la France rejoint l'Italie en finale




L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo à la lutte avec le Français Zinédine Zidane, le 5 juillet 2006 lors de la demi-finale de Mondial à Munich
L'équipe de France a rejoint l'éternelle Italie au dernier stade de la Coupe du monde, Berlin, en montrant plus de nerfs que le Portugal (1-0) mercredi à Munich, pour un choc qui offrira un cadre somptueux aux adieux de Zinédine Zidane et à son entrée au Panthéon du football
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Dim 9 Juil - 14:34



La Retraite D'oliver Kahn
Oliver Kahn arborant la médaille de la troisième de la Coupe du monde

Mondial: Oliver Kahn confirme sa retraite internationale

Le gardien allemand Oliver Kahn a confirmé sa retraite internationale après la victoire 3-1 de l'Allemagne sur le Portugal dans le match pour la troisième place de la Coupe du monde de football.


"C'était mon dernier match international. C'était une époque merveilleuse mais il faut s'avoir s'arrêter", a déclaré samedi Kahn à l'antenne de la chaîne de télévision ZDF.


Kahn compte 86 sélections. Il était le capitaine de l'Allemagne parvenue en finale de la Coupe du monde 2002, dont il fut élu le meilleur joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Lun 10 Juil - 17:35

Mondial-2006: Rome explose de joie et se lance dans une longue nuit de fête

Hurlements de joie, embrassades sans fin, rodéos en scooters: Rome a explosé de joie dimanche soir après la victoire de la Squadra Azzurra au Mondial-2006 et des dizaines de milliers de tifosi survoltés ont entamé une longue nuit de fête et de parades bruyantes.
Du Circo Massimo au Colisée en passant par l'île Tibérine posée au milieu du Tibre, le bonheur s'est exprimé d'une seule voix à 20H40 GMT, lorsqu'à Berlin l'équipe de Fabio Cannavaro, héros national, l'a emporté aux tirs au but face à une France privée de son capitaine Zinédine Zidane, expulsé.
"La dernière fois qu'on a gagné la coupe, j'avais 6 ans, alors pour moi c'est comme une première fois, on a transpiré, on a souffert, on a mérité notre victoire, et je n'arrive même pas à décrire tout ce que je ressens", raconte à l'AFP Emanuele, 30 ans, venu assister au match au Circo Massimo.
Plus de 150.000 personnes s'étaient rassemblées dimanche soir sur l'esplanade herbeuse à l'emplacement du stade antique utilisé par les Romains pour les courses de chars.
Au moment de la victoire, la foule s'est transformée en une marée de bras agitant frénétiquement des drapeaux vert-blanc-rouge, unie dans un seul refrain "Italia, Italia, siamo campioni del mondo, campioni del mondo!", bientôt noyé dans un concert de pétards, sifflets, cornes et klaxons.
"Zidane a conclu sa carrière de la meilleure des manières, et on le remercie tous", ironise Piero-Paolo, 22 ans, qui a, comme beaucoup, applaudi à la sortie du capitaine de l'équipe de France expulsé pour avoir donné un violent coup de tête dans la poitrine de Marco Materazzi.
"Cette victoire de l'Italie n'est pas seulement une victoire en Coupe du monde mais aussi une victoire morale après les défaites contre la France (à l'Euro 2000 et en quarts de finale à la Coupe du monde 1998)", juge Emanuela, 22 ans.
"Cela vaut aussi pour tous ceux qui disent que le foot italien est pourri et qu'en Italie on achète les matches. Notre réponse nous venons de vous la donner ce soir", ajoute-t-elle, en allusion au procès en cours visant les matches truqués du Calcio.
Pour Patrizio, 30 ans, "c'était sans doute un match technique et sans émotion pour le reste du monde, mais nous qu'est-ce qu'on a vibré!"
Dans les rues de la capitale italienne, la clameur ne cessait de monter au fur et à mesure que des milliers de supporteurs déferlaient sur les grandes places comme celle de Piazza Venezia, qui ne devrait pas désemplir de la nuit.
Sur les quais du Tibre, les seules grandes avenues du centre historique non concernées par le blocus général ordonné par le préfet, un bruyantissime défilé sans fin de voitures et de scooters vont tenir les Romains éveillés toute la nuit.
A la mythique fontaine de Trevi, des supporteurs se sont offert un bain de minuit improvisé, rejouant la scène mythique d'Anita Ekberg dans la "Dolce vita" de Fellini.
Bravant les deux policiers municipaux postés là pour interdire la baignade, - punie de 160 euros d'amende -, un garçon s'est jeté à l'eau le premier, tout habillé, une bouteille de champagne dans une main, un drapeau italien dans l'autre, bientôt suivi par plusieurs dizaines de jeunes gens survoltés et des jeunes filles enveloppées dans des drapeaux.

En France, la fête est finie

Les Français, qui s'étaient mis à rêver de fêter toute la nuit un inattendu deuxième titre de champions du monde de football après celui de 1998, ont été cueillis à froid par la défaite des Bleus aux tirs au but face aux Italiens dimanche.
Avant minuit, aucun incident grave n'avait été relevé en France alors que cinq personnes avaient été tuées lors d'accidents ou d'agressions en marge des célébrations après la victoire en demi-finale contre le Portugal.
A nouveau projeté sur l'Arc de Triomphe à Paris, le visage de Zidane faisait face à une foule beaucoup moins dense et surtout bien moins enthousiaste qu'il y a huit ans sur les Champs-Elysées. "Merci les Bleus", "Fiers de vous", pouvait-on lire sur le monument parisien.
Dès l'ultime tir au but italien, qui signait le triomphe de la Squadra azzurra, les familles avaient repris le métro pour rentrer chez elles.
Les supporteurs abasourdis qui sont restés sur place n'en avaient que pour Zidane, tout nouveau retraité, au centre des commentaires, chacun s'interrogeant sur les raisons qui avaient poussé l'icône du football français à donner ce coup de tête qui lui a valu un carton rouge, certains l'excusant, d'autres le blâmant.
Quand un supporteur crie de sa fenêtre un "On est deuxième", il se heurte au silence de la foule où certains se laissent aller à la sinistrose: "On n'a pas beaucoup d'occasions de faire la fête en France."
Partout en France, les mêmes scènes de déception se sont répétées, à peine troublées par quelques klaxons de supporteurs italiens.
Le festival de rock Solidays organisé au bénéfice de la recherche contre le Sida avait interrompu ses concerts pour diffuser le match, avec les chants optimistes du tube "Zidane y va marquer" en début de soirée puis les cris de déception de la défaite.
"Maintenant, pour mettre l'ambiance, Benabar va devoir assurer", lâchait une jeune femme, dépitée, avant le concert final du chanteur français.
Toujours à paris, le Parc des Princes, comme les stades de Charléty et de Jean-Bouin, où le match était également diffusé sur écrans géants, se sont vite vidés après la défaite.
Chez Franck Ribéry à Boulogne-sur-Mer (nord), chez Zidane à Marseille (sud-est), la plupart des supporteurs sont rentrés chez eux, tête basse. A Lyon (centre-est) comme à Lille (nord), un silence glacial a accueilli la défaite.
Les Français doivent défiler lundi sur les Champs-Elysées. Un défilé auquel le sélectionneur Raymond Domenech n'est pas favorable.



Le capitaine italien Fabio Cannavaro brandit la Coupe du monde au-dessus de ses coéquipiers, après leur victoire contre la France, à Berlin, le 9 juil
L'Italie, au bout d'une finale interminable et crispante conclue aux tirs au but (1-1 a.p., 5-3 aux t.a.b.), a privé Zinédine Zidane, exclu en prolongation, d'une deuxième étoile, en remportant face à la France sa quatrième Coupe du monde de football, 24 ans après la dernière


Zinedine Sidane vient d'assener un coup de tête au défenseur italien Marco Materazzi le 9 juillet 2006 à Berlin en finale du Mondial-2006
La dernière image de Zidane le footballeur hantera longtemps les adorateurs du mythe "Zizou": le leader de la génération dorée du football français, vainqueur du Mondial-98 et de l'Euro-2000, est sorti par une porte dérobée après un coup de tête asséné dans la poitrine de l'Italien Marco Materazzi


Tristesse des joueurs de l'équipe de France après la finale contre l'Italie, le 9 juillet 2006 à Berlin
L'équipe de France est arrivée lundi en début d'après-midi à l'aéroport de Roissy, au lendemain de sa défaite en finale du Mondial 2006 de football face à l'Italie (1-1, 5 t.a.b. à 3), a-t-on appris de source aéroportuaire.


Le capitaine italien Fabio Cannavaro (d) et le défenseur Gianluca Zambrotta (g) célèbrent leur victoire au Mondial avec le gardien de but Gianluigi Bu
Treize des vingt-trois joueurs de l'Italie championne du monde dimanche soir pourraient évoluer dès cette semaine dans des clubs de 2e division en raison du vaste scandale des matches truqués qui ternit l'image du Calcio depuis deux mois


Les joueurs italiens brandissent la Coupe du monde, après leur victoire contre la France, à Berlin, le 9 juillet 2006
La victoire de l'Italie à la Coupe du monde de football, aux dépens de la France (1-1, 5 t.a.b. à 3) dimanche à Berlin, a consacré une équipe qui, "plombée" par les scandales du Calcio au début de son aventure, s'est forgée un irrésistible collectif dans la difficulté


en tout cas pour cette 18è coupe du monde, l'ALLEMAGNE a bien organisé. tout a été parfait. malgré la défaite française, ZIDANE a été élu meilleur joueur.
bravo aux italiens qui remportent leur 4è étoile.
vive la coupe du monde et rendez vous en 2010 en AFRIQUE DU SUD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
Administrateur
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : USA: NC (Raleigh), FL(Miami)
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Sam 15 Juil - 17:13

Je crois que les francais ont bien joue..mais ils n'ont pas profite de toutes leur chances...Je crois aussi que Materazzi a merite ce qu'il a eu..On n'injure pas la famille ou la religion de quelqu'un..Les gens disent que Zizou aurait du se taire mais si j'etais a sa place je ferais pareil..j'allais lui casser la gueule...

_________________
VIVE le Benin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Dim 16 Juil - 15:31

Administrateur a écrit:
Je crois que les francais ont bien joue..mais ils n'ont pas profite de toutes leur chances...Je crois aussi que Materazzi a merite ce qu'il a eu..On n'injure pas la famille ou la religion de quelqu'un..Les gens disent que Zizou aurait du se taire mais si j'etais a sa place je ferais pareil..j'allais lui casser la gueule...

lol! lol! Materazzi s'est deja expliqué devant la fifa le jeudi ce sera au tour de Zidane.
bref je crois que maintenant les gens savent ce qui se passent sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Jeu 20 Juil - 10:55



mercredi juillet 19, 13h34
Le milieu de terrain Zinédine Zidane (g) assène un coup de tête au défenseur italien Marco Materazzi le 9 juillet 2006 à Berlin lors de la finale du M.
La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) doit entendre jeudi à Zurich (Suisse) les explications de Zinédine Zidane à son coup de tête à Marco Materazzi en finale du Mondial-2006, avant de se prononcer sur le cas des deux hommes



mercredi juillet 19, 13h34
Le défenseur italien Marco Materazzi (d) à l'aéroport de Zurich après son audition au siège de la Fifa, le 14 juillet 2006
L'Italien a, depuis la finale, reconnu avoir "insulté" Zidane mais nié avoir proféré des propos racistes et des paroles déplacées concernant la mère du joueur

La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) doit entendre jeudi à Zurich (Suisse) les explications de Zinédine Zidane à son coup de tête à Marco Materazzi en finale du Mondial-2006, avant de se prononcer sur le cas des deux hommes.
La confrontation prévue entre le Français et l'Italien a été annulée, les membres de la commission disposant d'assez d'éléments, en attendant l'intervention de Zidane. Materazzi s'était rendu au siège de la Fifa dès le 14 juillet.
Réunie à huis clos, l'instance de la Fifa, composée de dix-neuf membres et présidée par le Suisse Marcel Mathier, devra faire le tri entre les versions contradictoires des joueurs et tenter de mettre fin à la polémique suscitée par le coup de tête de l'ancien N.10 de l'équipe de France au défenseur italien à la 110e minute de la rencontre perdue par les Bleus face à l'Italie (1-1, 5-3 t.a.b.).
Elle devra surtout clarifier l'une des principales zones d'ombre entourant le fait marquant de la finale: Materazzi a-t-il eu des propos racistes? Les sanctions prononcées, sur la base du code disciplinaire de la Fifa, dépendront de la réponse à cette question.
En cas d'infraction de nature raciste, le défenseur de l'Inter Milan risque au moins cinq matches de suspension, une interdiction de stade et une amende d'au moins 10.000 francs suisses (6600 euros).
Pour Zidane, parti à la retraite à l'issue du Mondial-2006, les décisions ne seront que symboliques. Si la qualification de "voies de fait" devait être retenue, il risquerait deux matches de suspension et une amende minimale de 5000 FS (3300 euros). Il pourrait également se voir retirer son titre de meilleur joueur de la Coupe du monde, comme l'a laissé entendre le président de la Fifa Sepp Blatter.
Attendu au siège de la Fifa à partir de 8h30 GMT, Zidane sera accompagné par le président de la Fédération française de football (FFF), Jean-Pierre Escalettes.
Le Français avait été le premier à faire l'objet d'une procédure disciplinaire dès le 11 juillet soit deux jours après la finale, avant que la Fédération internationale ne fasse de même avec Materazzi sur la foi des déclarations de Zidane à la presse.
Le vice-champion du monde avait expliqué, le 12 juillet, dans deux entretiens accordés à Canal+ et TF1, avoir réagi à "des mots très durs" de l'Italien visant "sa mère et sa soeur".
Il avait surtout réclamé des sanctions contre "le vrai coupable". "Et le vrai coupable, c'est celui qui provoque", avait-il affirmé. Le lendemain, la Fifa convoquait Marco Materazzi.
L'Italien a, depuis la finale, reconnu avoir "insulté" Zidane mais nié avoir proféré des propos racistes et des paroles déplacées concernant la mère du joueur. "Je ne lui ai rien dit qui concernerait le racisme, la religion ou la politique, a-t-il ainsi indiqué au quotidien sportif La Gazetta dello Sport. Je n'ai pas parlé non plus de la mère."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Ven 21 Juil - 20:43

Mondial-2006: la Fifa renvoie Zidane et Materazzi dos à dos

La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) a mis un terme, jeudi, au feuilleton né de l'incident entre Zinédine Zidane et Marco Materazzi en finale du Mondial-2006 en renvoyant les deux hommes dos à dos et en écartant la thèse des propos racistes proférés par l'Italien.
L'instance présidée par le Suisse Marcel Mathier a condamné les joueurs à des sanctions pratiquement similaires, trois matches de suspension et 7500 francs suisses d'amende (4800 euros) pour Zidane, deux matches de suspension et 5000 francs suisses d'amende (3200 euros environ) pour le défenseur de l'Inter Milan
La commission a en quelque sorte ménagé l'ancien N.10 des Bleus et a souhaité tenir compte du caractère particulier et "exceptionnel" de la situation du Français, convoqué en tant que principal accusé pour son coup de tête de la 110e minute du match France-Italie (1-1 a.p., 5-3 t.a.b.), mais parti à la retraite à l'issue de la Coupe du monde.
"Sachant que Zidane met un terme à sa carrière, la commission a pris note que Zinédine Zidane s'engageait, au-delà des sanctions prononcées à son encontre, à se rendre disponible auprès de la Fifa pour des activités humanitaires menées par l'instance dirigeante du football mondial en faveur des enfants et des adolescents", a déclaré le porte-parole de la Fifa Andreas Herren, lisant un communiqué. Une demande formulée "apparemment" par Zidane lui-même, selon M. Herren.
Les dirigeants français ont salué cette décision, soulignant par la voix du président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, que "le provocateur (Materazzi) a été puni" et "lourdement sanctionné".
La président de la Fédération française de football (FFF), Jean-Pierre Escalettes, a estimé que cette condamnation "fera jurisprudence" et "servira à nous tous, dans les ligues, dans les districts, à la Fédération française de football" pour lutter contre les comportements antisportifs.
La Fifa a surtout voulu faire taire l'une des principales polémiques nées du coup de tête de Zidane en balayant la thèse des insultes racistes prononcées par Materazzi, sans pour autant entrer dans le détail.
"(...) Les deux joueurs ont unanimement admis que les propos de Materazzi constituaient une atteinte à l'honneur mais qu'ils n'étaient pas de nature raciste", a indiqué le porte-parole de la Fifa.
La commission de discipline n'a pas déchu Zidane de son titre de meilleur joueur de la Coupe du monde, contrairement à ce qu'avait laissé entendre le président de la Fifa Joseph Blatter. Une sanction qui aurait eu une portée beaucoup plus forte pour le jeune retraité que les symboliques matches de suspension.
"Cette question n'a pas été évoquée par la commission", a expliqué M. Herren en soulignant que la distinction de Zidane faisait suite à un vote des journalistes "sur la base de ses performances exceptionnelles" durant le tournoi.
Paradoxalement, les condamnations à l'encontre de la "victime" Materazzi, entendu dès le 14 juillet et sanctionné pour "provocation répétée", auront plus d'incidence puisque le défenseur devrait manquer la revanche de la finale, programmée le 6 septembre au Stade de France dans le cadre des qualifications à l'Euro-2008.
"Le verdict de la commission disciplinaire de la Fifa est définitif et donc nous le respectons", a déclaré le commissaire extraordinaire de la Fédération italienne de football, Guido Rossi. "Mais l'épisode reste gravé grâce aux images télévisées et est porté au jugement de l'opinion publique du monde entier."
Autre objet de litige, l'utilisation de la vidéo par le 4e arbitre de la finale, l'Espagnol Luis Medina Cantalejo, pour avertir l'arbitre de champ, l'Argentin Horacio Elizondo, du geste de Zidane, a été réfutée par la Fifa.
"Les faits avaient été signalés dans l'oreillette à l'arbitre et ses assistants par le quatrième officiel (...), qui avait vu l'incident depuis sa position au bord du terrain (sans l'intervention de la vidéo)", indique le communiqué de la Fifa.
Les deux hommes avaient également été entendus dans la matinée par la commission de discipline.
Zidane, arrivé à 10h18 locales et sorti du siège de la Fifa à 12H06 locales, n'a fait aucun commentaire. Durant son audition, il était accompagné de Jean-Pierre Escalettes et du directeur général adjoint de la FFF chargé des affaires juridiques, Jean Lapeyre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
eminem
NOUVEAU MEMBRE
NOUVEAU MEMBRE
avatar

Nombre de messages : 19
Localisation : haut de seine
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Lun 31 Juil - 0:51

Docteurzopio a écrit:


La Retraite D'oliver Kahn
Oliver Kahn arborant la médaille de la troisième de la Coupe du monde

Mondial: Oliver Kahn confirme sa retraite internationale

Le gardien allemand Oliver Kahn a confirmé sa retraite internationale après la victoire 3-1 de l'Allemagne sur le Portugal dans le match pour la troisième place de la Coupe du monde de football.


"C'était mon dernier match international. C'était une époque merveilleuse mais il faut s'avoir s'arrêter", a déclaré samedi Kahn à l'antenne de la chaîne de télévision ZDF.


Kahn compte 86 sélections. Il était le capitaine de l'Allemagne parvenue en finale de la Coupe du monde 2002, dont il fut élu le meilleur joueur.


en tout cas je ne suis pas pret d'oublier un gardien comme lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arnaud92170.skyblog.com
eminem
NOUVEAU MEMBRE
NOUVEAU MEMBRE
avatar

Nombre de messages : 19
Localisation : haut de seine
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Lun 31 Juil - 0:53

Docteurzopio a écrit:
Mondial-2006: la Fifa renvoie Zidane et Materazzi dos à dos

La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) a mis un terme, jeudi, au feuilleton né de l'incident entre Zinédine Zidane et Marco Materazzi en finale du Mondial-2006 en renvoyant les deux hommes dos à dos et en écartant la thèse des propos racistes proférés par l'Italien.
L'instance présidée par le Suisse Marcel Mathier a condamné les joueurs à des sanctions pratiquement similaires, trois matches de suspension et 7500 francs suisses d'amende (4800 euros) pour Zidane, deux matches de suspension et 5000 francs suisses d'amende (3200 euros environ) pour le défenseur de l'Inter Milan
La commission a en quelque sorte ménagé l'ancien N.10 des Bleus et a souhaité tenir compte du caractère particulier et "exceptionnel" de la situation du Français, convoqué en tant que principal accusé pour son coup de tête de la 110e minute du match France-Italie (1-1 a.p., 5-3 t.a.b.), mais parti à la retraite à l'issue de la Coupe du monde.
"Sachant que Zidane met un terme à sa carrière, la commission a pris note que Zinédine Zidane s'engageait, au-delà des sanctions prononcées à son encontre, à se rendre disponible auprès de la Fifa pour des activités humanitaires menées par l'instance dirigeante du football mondial en faveur des enfants et des adolescents", a déclaré le porte-parole de la Fifa Andreas Herren, lisant un communiqué. Une demande formulée "apparemment" par Zidane lui-même, selon M. Herren.
Les dirigeants français ont salué cette décision, soulignant par la voix du président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, que "le provocateur (Materazzi) a été puni" et "lourdement sanctionné".
La président de la Fédération française de football (FFF), Jean-Pierre Escalettes, a estimé que cette condamnation "fera jurisprudence" et "servira à nous tous, dans les ligues, dans les districts, à la Fédération française de football" pour lutter contre les comportements antisportifs.
La Fifa a surtout voulu faire taire l'une des principales polémiques nées du coup de tête de Zidane en balayant la thèse des insultes racistes prononcées par Materazzi, sans pour autant entrer dans le détail.
"(...) Les deux joueurs ont unanimement admis que les propos de Materazzi constituaient une atteinte à l'honneur mais qu'ils n'étaient pas de nature raciste", a indiqué le porte-parole de la Fifa.
La commission de discipline n'a pas déchu Zidane de son titre de meilleur joueur de la Coupe du monde, contrairement à ce qu'avait laissé entendre le président de la Fifa Joseph Blatter. Une sanction qui aurait eu une portée beaucoup plus forte pour le jeune retraité que les symboliques matches de suspension.
"Cette question n'a pas été évoquée par la commission", a expliqué M. Herren en soulignant que la distinction de Zidane faisait suite à un vote des journalistes "sur la base de ses performances exceptionnelles" durant le tournoi.
Paradoxalement, les condamnations à l'encontre de la "victime" Materazzi, entendu dès le 14 juillet et sanctionné pour "provocation répétée", auront plus d'incidence puisque le défenseur devrait manquer la revanche de la finale, programmée le 6 septembre au Stade de France dans le cadre des qualifications à l'Euro-2008.
"Le verdict de la commission disciplinaire de la Fifa est définitif et donc nous le respectons", a déclaré le commissaire extraordinaire de la Fédération italienne de football, Guido Rossi. "Mais l'épisode reste gravé grâce aux images télévisées et est porté au jugement de l'opinion publique du monde entier."
Autre objet de litige, l'utilisation de la vidéo par le 4e arbitre de la finale, l'Espagnol Luis Medina Cantalejo, pour avertir l'arbitre de champ, l'Argentin Horacio Elizondo, du geste de Zidane, a été réfutée par la Fifa.
"Les faits avaient été signalés dans l'oreillette à l'arbitre et ses assistants par le quatrième officiel (...), qui avait vu l'incident depuis sa position au bord du terrain (sans l'intervention de la vidéo)", indique le communiqué de la Fifa.
Les deux hommes avaient également été entendus dans la matinée par la commission de discipline.
Zidane, arrivé à 10h18 locales et sorti du siège de la Fifa à 12H06 locales, n'a fait aucun commentaire. Durant son audition, il était accompagné de Jean-Pierre Escalettes et du directeur général adjoint de la FFF chargé des affaires juridiques, Jean Lapeyre.

tout ça a cause d'un coup de boule
en tout cas il a été bien réalisé le coup de boule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arnaud92170.skyblog.com
DVA
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
CO-FONDATEUR / MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   Lun 31 Juil - 16:18

eminem a écrit:
Docteurzopio a écrit:
Mondial-2006: la Fifa renvoie Zidane et Materazzi dos à dos

La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) a mis un terme, jeudi, au feuilleton né de l'incident entre Zinédine Zidane et Marco Materazzi en finale du Mondial-2006 en renvoyant les deux hommes dos à dos et en écartant la thèse des propos racistes proférés par l'Italien.
L'instance présidée par le Suisse Marcel Mathier a condamné les joueurs à des sanctions pratiquement similaires, trois matches de suspension et 7500 francs suisses d'amende (4800 euros) pour Zidane, deux matches de suspension et 5000 francs suisses d'amende (3200 euros environ) pour le défenseur de l'Inter Milan
La commission a en quelque sorte ménagé l'ancien N.10 des Bleus et a souhaité tenir compte du caractère particulier et "exceptionnel" de la situation du Français, convoqué en tant que principal accusé pour son coup de tête de la 110e minute du match France-Italie (1-1 a.p., 5-3 t.a.b.), mais parti à la retraite à l'issue de la Coupe du monde.
"Sachant que Zidane met un terme à sa carrière, la commission a pris note que Zinédine Zidane s'engageait, au-delà des sanctions prononcées à son encontre, à se rendre disponible auprès de la Fifa pour des activités humanitaires menées par l'instance dirigeante du football mondial en faveur des enfants et des adolescents", a déclaré le porte-parole de la Fifa Andreas Herren, lisant un communiqué. Une demande formulée "apparemment" par Zidane lui-même, selon M. Herren.
Les dirigeants français ont salué cette décision, soulignant par la voix du président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, que "le provocateur (Materazzi) a été puni" et "lourdement sanctionné".
La président de la Fédération française de football (FFF), Jean-Pierre Escalettes, a estimé que cette condamnation "fera jurisprudence" et "servira à nous tous, dans les ligues, dans les districts, à la Fédération française de football" pour lutter contre les comportements antisportifs.
La Fifa a surtout voulu faire taire l'une des principales polémiques nées du coup de tête de Zidane en balayant la thèse des insultes racistes prononcées par Materazzi, sans pour autant entrer dans le détail.
"(...) Les deux joueurs ont unanimement admis que les propos de Materazzi constituaient une atteinte à l'honneur mais qu'ils n'étaient pas de nature raciste", a indiqué le porte-parole de la Fifa.
La commission de discipline n'a pas déchu Zidane de son titre de meilleur joueur de la Coupe du monde, contrairement à ce qu'avait laissé entendre le président de la Fifa Joseph Blatter. Une sanction qui aurait eu une portée beaucoup plus forte pour le jeune retraité que les symboliques matches de suspension.
"Cette question n'a pas été évoquée par la commission", a expliqué M. Herren en soulignant que la distinction de Zidane faisait suite à un vote des journalistes "sur la base de ses performances exceptionnelles" durant le tournoi.
Paradoxalement, les condamnations à l'encontre de la "victime" Materazzi, entendu dès le 14 juillet et sanctionné pour "provocation répétée", auront plus d'incidence puisque le défenseur devrait manquer la revanche de la finale, programmée le 6 septembre au Stade de France dans le cadre des qualifications à l'Euro-2008.
"Le verdict de la commission disciplinaire de la Fifa est définitif et donc nous le respectons", a déclaré le commissaire extraordinaire de la Fédération italienne de football, Guido Rossi. "Mais l'épisode reste gravé grâce aux images télévisées et est porté au jugement de l'opinion publique du monde entier."
Autre objet de litige, l'utilisation de la vidéo par le 4e arbitre de la finale, l'Espagnol Luis Medina Cantalejo, pour avertir l'arbitre de champ, l'Argentin Horacio Elizondo, du geste de Zidane, a été réfutée par la Fifa.
"Les faits avaient été signalés dans l'oreillette à l'arbitre et ses assistants par le quatrième officiel (...), qui avait vu l'incident depuis sa position au bord du terrain (sans l'intervention de la vidéo)", indique le communiqué de la Fifa.
Les deux hommes avaient également été entendus dans la matinée par la commission de discipline.
Zidane, arrivé à 10h18 locales et sorti du siège de la Fifa à 12H06 locales, n'a fait aucun commentaire. Durant son audition, il était accompagné de Jean-Pierre Escalettes et du directeur général adjoint de la FFF chargé des affaires juridiques, Jean Lapeyre.

tout ça a cause d'un coup de boule
en tout cas il a été bien réalisé le coup de boule

Laughing Laughing c'est pas prêt d'etre oublier ce coup de boule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benin.cultureforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allemagne 2006 : tous les groupes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allemagne 2006 : tous les groupes
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» J'ai...Catalogues scott 2006, tous pays...
» CAFE POP, Northern soul à Nantes (44)
» Chibi? C'est quoi?
» coupe du monde de football - Allemagne 2006
» Le Rock dans tous ses états - 25 et 26 juin 2006 (Evreux-F)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM BENINOIS :: ACTUALITES SPORTIVES-
Sauter vers: